Dr Nicola minotti & laurent mainetti

L’évolution des nouveaux matériaux en prothèse dentaire amène le dentiste et le prothésiste dentaire à se poser les bonnes questions lors de ses protocoles de réalisation de la prothèse.

Chacun sait aujourd’hui que certains produits ne peuvent pas fonctionner ensemble alors que d’autres au contraire se complètent. C’est à ce titre que le Dr Nicola Minotti (Genève), au travers de cas cliniques authentiques sur une durée de 5 ans, va vous démontrer les atouts spécifiques de deux produits : le TRILOR et la Zircone BRUXZIR. Le recul clinique dont le Dr Minotti dispose, est l’occasion de vous rendre compte de la pérennité et des avantages physiologiques que procurent ces produits. Les qualités et les limites intrinsèques de chacun des produits seront bien évidemment abordés. 

GERMANO ROSSI & FRANCOIS LELIÈVRE

Quelle différence y a-t-il entre une zircone HT et une zircone cubique ? Que se passe-t-il si je modifie le cycle de cuisson de ma Zircone ? Comment personnaliser la coloration de mes armatures ? L’adhésion peut-elle être influencée par la coloration ? Ma zircone va-t-elle vieillir ? Quelle céramique cosmétique choisir ? Puis-je modifier la transparence de ma zircone à un endroit précis ? Zircone versus Disilicate de lithium : Quoi de neuf ? Et pour mes bridges longues portées : Dois-je faire un refroidissement lent ? Quelle conséquence peut avoir une retouche de l’armature ? Dois-je encore stratifier ou puis-je utiliser des techniques plus simples ? Et la fluorescence tu la gères comment ?

Ces questions et beaucoup d’autres seront abordées par Germano Rossi (Prothésiste) et François Lelièvre (Ingénieur) qui partageront publiquement le dialogue qu’ils entretiennent en privé depuis déjà de nombreuses années.
Avec près de dix ans de recul sur l’utilisation de la zircone Germano Rossi nous fera partager son expérience au travers de nombreux cas cliniques réalisés par stratification , half cut back mais surtout au travers du tout nouveau concept CeraMotion One Touch de pâtes 2D et 3D prêtes à l’emploi qui permet de réaliser facilement des prothèses esthétiques sur zircone ou disilicate de lithium.

YVES GASTARD & DR XAVIER RAVALEC

Epargnée jusqu’à peu encore par la révolution numérique, la prothèse complète connaît aujourd’hui son essor digital. Après l’avènement de l’implantologie venu reconsidérer et élargir nos plans de traitement, c’est le numérique qui vient s’inscrire dans notre arsenal thérapeutique pour se mettre au service de nos réhabilitations complètes ostéo muco portées.

Cette avancée technologique nous autorise à prévoir quelques bouleversements dans notre réflexion, analyse et mise en œuvre quotidienne. Etayés par des cas cliniques, la présentation sera dédiée à ces protocoles innovants où les séquences cliniques et laboratoires seront disséquées. Nous vous invitons à nous rejoindre en toute convivialité pour un nouveau moment de partage.

DANIELE RONDONI

rondoni

Comprendre l’évolution la plus récente des zircones cubiques est fondamental pour faire face à l’évolution du design des restaurations dentaires et pour achever une minutie esthétique sans précédents.

Le projet hybride peut mieux répondre aux besoins fonctionnels en ce qui concerne la plus faible abrasivité et la majeure résistance. L’esthétique sophistiquée est donc atteinte par la micro-stratification à travers des masses en céramique translucide. Une évolution technique supplémentaire est maintenant possible grâce aux nouvelles émulsions céramiques fluorescentes colorées.
Selon le “niveau de besoin” ces émulsions peuvent donc être une valable alternative aux solutions céramiques multi-stratifiées traditionnelles.
Grâce à ces matériaux, on peut donc parvenir à des solution vraiment efficaces dans le cas de traitements de “préservation” où des zircones cubiques ultra-translucides soient utilisées en combination avec des émulsions “FC Paste Stain”.
Pour effectuer des combinaisons pareilles il est absolument nécessaire de connaître à la perfection les protocoles qui nous permettent d’exploiter au mieux soit le potentiel technologique dans le laboratoire, soit la versatilité esthétique de ces nouveaux, révolutionnaires matériaux.
Pour cette raison, les protocoles de travail jouent un rôle fondamental afin de mettre en meilleur valeur le caractéristiques des matériaux et des technologies, tout en confirmant les bien connues habilités “artistiques” du prothésiste dentaire.

FRANK KAISER

L'utilisation de technologie 3D pour la fabrication de barres implantaires et de chassis métalliques est devenue pratique courante dans de nombreux laboratoires du monde entier.

L'industrialisation et la mécanisation de ce domaine rend les Stellites encore plus populaires et bon marchés, ce qui contribue à accroître la productivité et la rentabilité dans les laboratoires spécialisés. Bien que les logiciels de conception CAO sont intuitifs et faciles à utiliser, il est important de souligner que le respect de la morphologie et des principes bio-mécaniques est crucial pour obtenir un résultat optimal. Durant mon intervention je passerai en revue les différentes technologies et comparerai la fabrication traditionnelle de chassis métalliques et de barres implantaires avec les méthodes numériques de production FAO comme l'impression 3D, la fusion sélective au laser (ou frittage SLM), ainsi que le fraisage des polymères de haute performance.

HILAL KUDAY

En tant que prothésiste dentaire qui est né dans le monde analogique, j'ai besoin de comprendre comment accepter la technologie numérique dans mon quotidien. Quand on entend "Digital World", la plupart des gens pensent, qu'il s'agit de traiter avec des logiciels, d'avoir une gestion robotique des unités de fraisage, rendant notre vie plus facile en appuyant sur un seul bouton.

Actuellement, la manipulation se fait encore à la main et ceux qui travaillent en analogique ont peur pour leur avenir.
Pour appréhender un futur sain, nous avons besoin de savoir, comment ce numérique peut nous permettre d'envisager des solutions et quels sont les potentiels ?
La question n'est pas d'être la personne ou le laboratoire le plus numérique, mais elle est de savoir comment utiliser des logiciels ou des machines d'usinage comme un outil pratique, pour obtenir des avantages et faire avancer notre profession.
La touche manuelle et le fait main seront encore plus précieux à l'avenir.
Dans cette conférence, je vous montrerai des situations du quotidien avec des astuces de manipulation numérique qui rendent notre vie plus rapide, plus facile et plus sereine.

Dr. Nicolas PITON & Michel DARNE

Dr Benoist CAYRON, Thierry ARNOULT & FranCois DIDELOT

Dr Jean-SEbastien Renaud, Eric berger & Christophe BOULANGER

Dr StEphane Cazier & Hilal Kuday

Nicolas Ros

BEatrice ROBICHAUD

LA SEANCE POLITIQUE

En préambule de la séance politique de l'UNPPD, Alexandre BIENFAIT et Richard MONTEUX, vous expliqueront comment faire vos choix d’investissement, quelle machine, scanner, sous traiter ou être autonome, embaucher ou refuser un nouveau gros client... ces questions que seul le dirigeant peut prendre pour son entreprise.

On se sent souvent seul et désarmer en tant que dirigeant face à l’avenir quelle évolution donner a son entreprise. 
Dois je me faire accompagner ou puis je raisonner seul, qui peut m'aider dans cette aventure qu'est l'entreprenariat. 
Qui écouter, comment m'y prendre et quels étapes suivre?
Nous vous présenterons à travers notre expérience une démarche de construction de projet, des pistes de réflexion…